Clowns Sans Frontières ® Joseph Banderet – Éthiopie 2017

Pays d'intervention

Éthiopie

Contexte

Considéré comme l’un des pays les plus peuplés et plus anciens d’Afrique, l’Éthiopie est également considéré comme l’un des plus pauvres. Les tensions entre communautés au sein du pays ont contribué à la détérioration de la situation économique et humanitaire. Au centre du pays et à l’est, de nombreux incidents entre l’ethnie Oromo et l’ethnie Somali ont provoqué d’importants déplacements de populations portant aujourd’hui à près de 400 000 le nombre de déplacés internes (IDPs).

Ces tensions intercommunautaires s’illustrent également par les affrontements entre le gouvernement et les autres ethnies revendiquant plus d’égalité et de droits civiques. De nombreuses manifestations ont eu lieu depuis 2015, en Oromia (où intervient Clowns Sans Frontières) et Amhara, et l’état d’urgence a été reconduit en février 2018.

Outre la situation économique catastrophique, l’absence d’investissement dans le secteur de l’éducation a empêché tout développement. Depuis 2016, les régions Oromia et Somali ont ainsi vu 578 écoles se fermer et près de 230 000 enfants abandonner l’école. De manière conjoncturelle, le travail des enfants et les violences sexuelles ont ainsi augmenté.

Enfin, les différents conflits en Somalie, en Érythrée, au Soudan et Soudan du Sud, ont entraîné une arrivée massive de réfugiés. A la fin de l’année 2017, le Haut Commissaire pour les Réfugiés (UNHCR) a identifié plus de 850 000 réfugiés, et une majorité de mineurs, faisant de l’Éthiopie le premier pays d’accueil d’Afrique.

Synthèse

Depuis 2017 :

Naissant des coopérations de CSF avec des collectifs égyptiens, la première intervention en Ethiopie a été marquée par un projet tripartite entre Clowns Sans Frontières, Outa Hamra et deux écoles de cirques éthiopiennes : Fekat Circus et Debre Bihran Circus. CSF a apporté la dimension du rire et du jeu à des artistes davantage formés aux arts du cirque. La réussite de cette collaboration artistique et l’engouement auprès des partenaires locaux pousse Clowns Sans Frontière à prolonger ses activités en Ethiopie en faveur des communautés rurales et vulnérables.

En 2017, 15 représentations dans les structures d’accueil des enfants vulnérables ont eu lieu en faveur de 6 390 personnes dont 5 550 enfants.

Formes d’intervention :

  • Spectacles de cirque
  • Création commune d’un spectacle avec le collectif égyptien Outa Hamra et des artistes éthiopiens
  • Ateliers de formation aux techniques de clowns

Axes d’intervention :

  • Soutien psychosocial auprès des enfants les plus vulnérables
  • Renforcement des compétences des partenaires locaux

Publics :

  • Mineurs vulnérables en zone urbaine à Addis Abeba et Debre Bihran et semi-urbaine à Hawassa dans la région Oromia
  • Artistes locaux

Partenaires opérationnels : Fekat Circus, Debre Birhan Circus, Don Bosco Youth Centers, Mother Teresa, Tesfa Berhan CFDO, Alliance Française d’Addis Abeba, Ambassade de France en Ethiopie

Partenaires financiers et institutionnels : Fondation Pierre Bellon

Retrouvez les photos de la mission en Éthiopie en 2017

Ouvrir le diaporama >>