Clowns Sans Frontières © Joseph Banderet – France 2021

Terrain

De nouveaux projets en France !

Dans la continuité des actions mises en place durant la crise sanitaire, notre équipe renforce sa présence et ses partenariats en France. Fin avril, Clowns Sans Frontières proposera 4 ateliers auprès des jeunes en errance à Paris. Une semaine d’atelier sera également organisée auprès des enfants hébergés au CHUM d’Ivry. 

Agir pour les mineurs en errance à Paris

Le contexte

Originaires du Maghreb, ces mineurs fuient une situation sociale et économique complexe empreinte de précarité et de violence. Arrivés en France, souvent après un transit par l’Espagne, ils errent en Europe, passant d’un pays à l’autre sans but précis. Nombre d’entre eux ont l’idée d’obtenir un titre de séjour en Espagne. Leurs conditions de vie sont extrêmement difficiles : ils dorment dans la rue, sont souvent piégés et exploités par des réseaux de délinquance ou de prostitution, et tombent dans la toxicomanie. Initialement présents dans le quartier de la Goutte d’or (18e arr.), on les retrouve dans différents quartiers de Paris où ils vivent dans des squattes ou des abris de fortune.

Comme stipulé dans l’article 20 de la Convention relative aux droits de l’enfant, « Tout enfant qui est temporairement ou définitivement privé de son milieu familial, ou qui dans son propre intérêt ne peut être laissé dans ce milieu, a droit à une protection et une aide spéciale de l’État ». L’État a donc l’obligation de mettre en place des aides, cependant, beaucoup d’entre eux refusent d’être reconnus en tant que mineur non accompagné (MNA) et donc de bénéficier des services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Ils échappent ainsi au système de protection des enfants mis en place par l’Etat. Certains profitent ponctuellement de mise à l’abri pour la nuit par des associations. Non scolarisés, isolés, ils sont vulnérables et souvent stigmatisés par leur situation de précarité. Dans ce contexte de vie instable, les jeunes en errance peinent à se projeter, à envisager leur futur et tout simplement à vivre leur enfance et adolescence avec insouciance.

>>> Plus d’informations sur le site de l’UNICEF

Retrouver une part d’enfance

Dans ce contexte anxiogène et instable, l’action de Clowns Sans Frontières est primordiale afin d’aider ces jeunes à reconnecter avec leur enfance et soulager leur quotidien. Dans un premier temps, les ateliers seront mis en place une fois par semaine auprès des mineurs mis à l’abri par les associations Aurore et Hors La Ru