Clowns Sans Frontières @ CSF – Inde 2017

Terrain

Cap sur l’Inde : le « Clowns Camp »

Du 18 novembre au 10 décembre 2018, Doriane, clown et responsable artistique bénévole, part en Inde avec Clowns Sans Frontières France pour participer au « Clowns Camp » : un stage de clowns à destination d’une quinzaine d’artistes indiens. En collaboration avec Clowns Ohne Grenzen Deutschland e.V et Clowner Utan Gränser-Sweden, l’objectif est d’accompagner le développement du collectif artistique qui formera demain Clowns Without Borders India.

Sixième économie mondiale, l’Inde est également le deuxième pays le plus peuplé au monde avec près de 1,4 milliard de personnes. 444 millions de mineurs (entre 0 et 18 ans) vivent en Inde représentant près de 20% de la population infantile mondiale. Malgré les progrès effectués dans la prise en charge de ces enfants, la mortalité infantile est élevée et de nombreux enfants souffrent de malnutrition et de pauvreté.

Pauvreté et discriminations

Avec près de 13,4% de la population vivant sous le seuil d’extrême pauvreté en 2015 d’après la Banque Mondiale, le pays compte le plus grand nombre de personnes pauvres au monde. Cette pauvreté se traduit par une mortalité infantile forte, un accès aux soins difficile et à un grand nombre d’enfants en situation de rue ou exploités. Les disparités sont très marquées entre les zones urbaines et rurales, les différents États, et de nombreuses injustices sont commises dues à des discriminations liées au genre et à la classe sociale (castes). La population est seulement composée de 48,4% de femmes, faisant écho à leur statut très dégradé et aux anciennes politiques de régulation de l’enfant, et de nombreux infanticides sont encore commis envers les filles. Cette distance sociale due au genre, à la caste d’appartenance et à la disparité géographique est un frein à l’égalité des chances entre les enfants.

Mariage infantile

On constate que la pratique des mariages précoces constituent toujours une atteinte aux droits de l’enfant en Inde, malgré une diminution importante de leur nombre en moins de 25 ans d’après l’UNICEF. Les filles entre 15 et 18 ans sont les plus touchées et les disparités sont fortes suivant les castes sociales et les territoires, avec encore près de 48% des filles mariées avant leur majorité dans les zones rurales. Cette situation engendre de sérieux problèmes particulièrement pour les filles qui vont facilement arrêter l’école ou accéder à des emplois sous-payés. Elles sont davantage exposées à des atteintes physiques et sexuelles, au VIH et autres Infections Sexuellement Transmissibles. Environ 13% des filles mariées qui ont entre 15 et 19 ans subissent des abus sexuels commis par leur maris (comparé aux 10% des femmes entre 30 et 39 ans).

Travail des enfants

Le pays n’est pas épargné par le travail des enfants. Malgré un effort important pour réguler le travail des enfants, cette problématique persiste. Sur les 10 millions de travailleurs de 5 ans à 14 ans recensés en 2011, 80% sont dans des zones rurales. Il est cependant très difficile d’estimer leur nombre sachant qu’ils sont majoritairement employés dans des secteurs « informels », secteurs qui représenteraient près de 90% de l’emploi total, comme l’agriculture, la restauration ou encore des entreprises familiales. Le travail provoque, chez l’enfant, des lésions physiques et psychologiques irréversibles et altère son développement, sa santé et son bien-être.

Nos actions en Inde

CSF intervient en Inde depuis 1999 sur des projets de coopération artistique visant à accompagner les enfants les plus vulnérables par le spectacle vivant et l’accès au rire, dans la région du Tamil Nadu. A partir de 2014, dans le cadre d’un programme de renforcement des compétences des artistes indiens, l’accent a été mis sur la formation aux techniques de scène et de clown, mais aussi à la régie et à la gestion de projet (gestion de budget, programmation de tournée, etc.) propre à un spectacle d’arts de la rue.

Seule la région du Tamil Nadu a été suivie par CSF France mais d’autres associations de l’Internationale (CWBI) comme Clowns Ohne Grenzen Deutschland e.V (CSF Allemagne) et Clowner Utan Gränser Sweden (CSF Suède), ont mené des projets similaires dans d’autres régions indiennes. Cela a amené un clown indien, Rupesh Tillu, à proposer la réunion des artistes indiens engagés dans ces différents projets de coopération au sein d’une organisation 100% indienne Clowns Without Borders India, qui partage la même philosophie d’action et le même objectif d’apporter un soutien psychosocial via le spectacle vivant, aux enfants les plus en difficultés.

Le projet de 2018

Pour pérenniser ce souhait de créer un Clowns Without Borders India, quatre formateurs clowns étrangers (dont Doriane, clown et responsable de mission bénévole française) et une quinzaine d’artistes indiens vont participer au « Clowns Camp » du 18 novembre au 9 décembre 2018 à Matheran, près de Mumbai.  L’objectif est de renforcer les capacités des artistes partenaires indiens au niveau artistique et en matière d’organisation de tournées et de logistique de spectacle. Ce stage est aussi l’occasion de faire rencontrer les artistes indiens de différentes régions ayant collaboré avec les Clowns Sans Frontières France, Allemagne et Suède. A l’issue de cette session d’approfondissement, les différents artistes indiens joueront des spectacles dans leur régions en faveur des enfants vulnérables du 9 au 19 décembre.