ÉGYPTE

Appui à 2 collectifs d’artistes égyptiens intervenant auprès de populations vulnérables

Egypte 2010 - Olivier Ouadah

Égypte 2010 – Olivier Ouadah

CONTEXTE

En 2009, CSF a initié un projet au Caire auprès des enfants des rues, en partenariat avec 10 artistes égyptiens et un réseau de 5 associations (Asmae, Médecins du Monde, Face, Caritas, le Samu Social International). De ce projet est né le collectif d’artistes égyptiens Outa Hamra (Red Tomato) qui depuis a poursuivi le travail de CSF au Caire et dans le reste de l’Egypte jusqu’à devenir l’interlocuteur principal du Haut Commissariat aux Réfugiés pour les questions artistiques auprès des communautés réfugiées en Egypte.

En 2015-2017, CSF lance une nouvelle collaboration avec un collectif de clowns émergeant basé à Alexandrie, HsHs Clowns. Ces derniers souhaitent se spécialiser dans les interventions en milieu hospitalier, concept aujourd’hui quasi-inexistant en Egypte.

DIAGNOSTIC

Une grande partie de la population égyptienne connaît depuis plusieurs années une dégradation de ses conditions de vie. Plus 25% de personnes vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Le Caire compte officiellement 174 bidonvilles et plus de 90 000 enfants des rues au Caire. L’expansion du phénomène des enfants des rues est notamment liée aux politiques économiques qui ont encouragé l’exode rural et la paupérisation de la population. Il touche actuellement toutes les grandes villes du pays, mais principalement Le Caire et Alexandrie.

Par ailleurs les conflits régionaux et notamment la crise syrienne ont provoqué un exode massif vers l’Égypte et sa capitale, entraînant de fortes tensions dans les quartiers et renforçant l’insécurité. En décembre 2015 le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) recensait 19 000 soudanais, 7 000 somaliens et plus de 120 000 syriens. La baisse des tensions entre communautés doit passer par le renforcement du lien social, du dialogue intercommunautaire et la prise en charge psychologique des enfants et des communautés vulnérables.

Le renforcement des acteurs de la société civile, le développement social et humain et la défense des droits de l’enfant, dans laquelle s’inscrit ce projet, constituent des priorités des acteurs nationaux et internationaux présents en Égypte notamment :

  • L’Etat égyptien qui, dans son accord-cadre de coopération pluriannuel avec l’Union Européenne, pose comme l’une de ses priorités le renforcement de ses politiques sociales à travers la promotion des droits de l’enfant, des droits sociaux et culturels et de la liberté d’expression ;
  • L’Union européenne, avec ses programmes CIUDAD (Cooperation In Urban Development And Dialogue) et « Investing in People » visant à renforcer le développement humain et encourageant sa mise en oeuvre en contexte urbain.

 

Egypte

OBJECTIFS : – Renforcer les capacités artistiques et structurelles des 2 collectifs égyptiens.
– Développer des activités artistiques auprès des enfants et communautés vulnérables en Egypte.
– Développer les interventions artistiques pour les enfants en milieu hospitalier en Egypte.

LIEUX : Le Caire et Alexandrie

PARTENAIRES : HsHs Clowns, Red Tomato/Outa Hamra

ACTIONS MENÉES DEPUIS 2013 : 123 spectacles réalisés / 21 500 bénéficiaires / 81 artistes impliqués dont 36 français et 45 égyptiens / 20 sessions d’ateliers avec les artistes égyptiens

ACTIONS PRÉVUES EN 2016 : 8 journées d’atelier de renforcement de capacités artistiques / 2 créations de spectacle franco-égyptiennes / 24 représentations / 4 journées d’intervention en milieu hospitalier

Découvrez en vidéo une performance du collectif Red Tomato / Outa Hamra

 

Nos missions en photos

Clowns Sans Frontières Inde © CSF Égypte, avril 2016

Appui a 2 collectifs d’artistes égyptiens intervenant auprès de populations vulnérables