Portrait de bénévoles : Fanny !

Fanny, bénévole Actions en France et mission chez Clowns Sans Frontières depuis 2009, répond à nos questions......

FannyLambert_rondFanny
bénévole mission depuis 2009

 

Allez, dis-nous tout…depuis quand es-tu bénévole chez Clowns Sans Frontières ? Comment as-tu connu Clowns Sans Frontières ?                                                      

J’ai connu CSF grâce à mon ami Laurent Paolini qui était parti en mission au Liban. Touchée par la démarche du projet, J’ai commencé ma rencontre avec l’asso par un stage et un contrat d’alternance. Depuis je suis toujours restée bénévole car je m’identifie pleinement au projet de CSF, où l’art est pensé comme un levier pour l’épanouissement de chaque personne.

J’ai eu la chance d’accompagner une équipe à Calais, de participer à un repérage en Birmanie et de prendre part à différentes opérations de soutien financier. Chacune de ces expériences m’a beaucoup apporté !
Quelles ont été tes motivations à rejoindre CSF ?

Le projet de l’association m’a touché mais il y a également la simplicité et l’engagement sincère des personnes qui en font partie. Je me suis reconnue dans les valeurs portées par ce joyeux collectif.
Que penses-tu pouvoir apporter à CSF ? A l’inverse, que t’apportes ton engagement ?

J’espère pouvoir apporter le temps et l’aide bénévole nécessaire à la réalisation des projets comme des actions en France. L’action bénévole est en effet très importante chez CSF pour que les projets puissent se pérenniser.

Cet engagement bénévole m’apporte beaucoup car je me sens utile, je m’enrichis de toutes ces expériences et rencontres.

Quel est-ton souvenir le plus marquant en tant que bénévole chez CSF ?

Je pourrai en citer plein… Mais mon souvenir le plus marquant chez CSF reste pour moi l’expérience d’accompagner des artistes à Calais et de pouvoir échanger avec les migrants. Nous étions tous des spectateurs et nous avons partagé un très bon moment ensemble.

Il y a aussi l’opération 1000nr durant laquelle des centaines de nez rouges se sont répandus dans différentes villes de France. Je l’ai vécu en tant que salariée puis en tant que bénévole et chaque fois j’ai été marquée par l’esprit de solidarité des équipes bénévoles, de l’impact de cette action simple mais symbolique.

Selon toi, pourquoi la mission CSF est-elle nécessaire ?

Selon moi, la mission de CSF est plus que nécessaire car elle vient compléter les actions humanitaires de première nécessité. Elle apporte la parenthèse nécessaire dans un quotidien parfois difficile pour mieux le comprendre, s’entraider et avancer.

C’est l’heure du portrait chinois…laisse un peu aller ton imagination…

Si tu étais un accessoire de cirque, en quoi te transformerais-tu ?
Un nez rouge

Si tu étais un numéro de magie, lequel choisirais-tu ?
Un numéro de carte classique et utilisable partout !

Si tu étais une citation d’une personne célèbre, laquelle te correspondrait le plus ?
« Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion », Hegel

Si tu étais un film, quel serais-ton titre ?
Demain

Si tu étais un pays du monde, lequel te ressemblerait le plus ?
La Chine

Si tu étais un instrument de musique, lequel serais-tu?
Un ukulele

On te laisse le mot de la fin…quelque chose à rajouter?
Rêve