Portrait de bénévoles : Céline !

Simon, bénévole mission chez Clowns Sans Frontières depuis 2009, répond à nos questions......

Photo_Celine-Valette_rondCéline
bénévole mission depuis 2009

 

Allez, dis-nous tout…depuis quand es-tu bénévole chez Clowns Sans Frontières ?                                                                       

Je suis bénévole chez Clowns Sans Frontières depuis 2009, c’était à l’occasion de la (première) mission Nord-Pas-de Calais.
Comment as-tu connu Clowns Sans Frontières ? Quelles ont été tes motivations à rejoindre CSF ?

A vrai dire, j’en rêvais depuis toute jeune, j’avais environ 13-14 ans. C’était en regardant un reportage sur les clowns avec la présence de l’association Clowns sans Frontières. A vrai dire, c’est d’ailleurs cela qui m’as donné l’envie de devenir artiste circassienne !

Que penses-tu pouvoir apporter à CSF ? A l’inverse, que t’apportes ton engagement ?

Je pense apporter mes compétences circassiennes, du plaisir ainsi que de la légèreté même si je pense malheureusement que tout cela est éphémère.
Mon engagement lui, m’apporte une ouverture sur le monde et offre un sens à mon métier. Je dois avouer qu’après les missions, j’ai souvent du mal à me reconnecter car ma profession prend selon moi, tout son sens lors des missions que j’effectue.

Quel est-ton souvenir le plus marquant en tant que bénévole chez CSF ?

Mon souvenir le plus marquant c’est sans doute notre visite dans une prison pour mineurs aux Philippines. Une image m’est restée en tête; celle d’une cellule avec une trentaine d’enfants, parmi eux, il y en avait un, isolé des autres, suspendu sur des barreaux en hauteur (tel un animal).
Il y a également une situation qui m’a particulièrement marqué, j’allais régulièrement à Calais avec Clowns Sans Frontières au début du projet. En y retournant un an et demi après, la situation s’était vraiment dégradée, la jungle avait pris une ampleur incroyable, c’était impressionnant !

Selon toi, pourquoi la mission CSF est-elle nécessaire ?

Simplement car elle ramène le rire dans les moments difficiles à vivre. La mission Clowns Sans Frontières offre le temps d’un instant, une bulle de légèreté à son public.

Rencontres, fous rires, situations improbables, etc. Tu as sûrement une petite anecdote à nous raconter…c’est le moment !
Brigitte est une infirmière très investie pour la cause en faveur des migrants à Calais, c’est d’ailleurs elle qui nous a accueilli au cours d’une mission. Elle nous racontait les péripéties rencontrées en allant chercher un migrant au poste de police. Après ce qu’il avait vécu, Brigitte n’avait pas le cœur à le ramener dans la jungle, elle a donc décidé de l’héberger bien que cela ne soit pas permis par la loi. Au final, ce migrant est devenu le gendre de cette femme puisqu’il a épousé sa fille!

C’est l’heure du portrait chinois…laisse un peu aller ton imagination…

Si tu étais un accessoire de cirque, en quoi te transformerais-tu ?
La corde volante

Si tu étais un numéro de magie, lequel choisirais-tu ?
J’aime beaucoup la fausse magie. Les sacs qui bougent par exemple avec le fait de disparaître dans l’objet, ce dernier est alors en mouvement, c’est plaisant !
Si tu étais une citation d’une personne célèbre, laquelle te correspondrait le plus ?
« On n’est pas des porteurs de messages on est juste des clowns » Cabu

Si tu étais un film, quel serais-ton titre ?
« Paillette dans une nuit de gadoue »

Si tu étais un pays du monde, lequel te ressemblerait le plus ?
Le Laos

Si tu étais un instrument de musique, lequel serais-tu?
La voix si on considère que c’est un instrument, sinon le piano

On te laisse le mot de la fin…quelque chose à rajouter?

N’oubliez jamais de rire !