Portrait de bénévole : François !

Portait de François, bénévole chez Clowns Sans Frontières depuis l'an 2000......

 

François
Bénévole depuis l’an 2000

Allez, dis-nous tout… depuis quand es-tu bénévole chez Clowns Sans Frontières et comment as-tu connu l’association ?
Cela fait maintenant 15 ans que je suis bénévole chez Clowns Sans frontières. J’ai connu l’association par le biais de Servane Deschamps qui était déjà partie en mission avec Clowns.
Ainsi, pour l’anniversaire des 5 ans de l’association à l’Olympia, j’ai travaillé en collaboration avec Yann Brutus et Antonin Maurel.

Que penses-tu pouvoir apporter à Clowns Sans Frontières ? A l’inverse, que t’apporte ton engagement ?
Je suis régisseur et directeur technique de métier. Je tente d’apporter mes compétences de métier à la cause Clowns Sans Frontières comme le montage ou l’écriture.
Clowns m’a permis de rencontrer des gens sympas, de vraies belles rencontres. Le bénévolat dans cette association m’a, de façon générale permis d’avoir une vision différente des choses.

Quel est ton souvenir le plus marquant en tant que bénévole ?
Des souvenirs j’en ai pleins ! Il y a bien sûr les différents anniversaires de CSF auxquels j’ai participé (les 5 ans, 10ans, 15ans, 20ans). Le séminaire d’été m’a permis de rencontrer des personnes complètes, c’était vraiment bien. J’ai également la rencontre avec Tignous qui me reste en tête…que de beaux moments !

Selon toi, pourquoi la mission de Clowns Sans Frontières est-elle indispensable ?
Il est indispensable d’apporter du bonheur à l’enfant dans les moments difficiles qu’il traverse. Il faut lui rappeler qu’il est un enfant et non pas un objet. C’est aussi important que les médicaments selon moi.

Rencontres, fous rires, situations improbables, etc. Tu as sûrement une petite anecdote à nous   raconter …c’est le moment !
Ma rencontre avec Michel Guilbert fut géniale ! Sinon, lors d’une invitation des bénévoles à Paris, je me rappelle d’Antonin et Malik qui racontaient les maladresses faites pendant leurs premières missions à l’étranger ! (rires)

C’est l’heure du portrait chinois…laisse un peu aller ton imagination…

Si tu étais une citation d’une personne célèbre, laquelle te correspondrait le plus ?
Une citation d’Alexandre Dumas (père) : « Comment se fait-il que les enfants étant si intelligents, la plupart des hommes soient bêtes. Cela doit tenir de l’éducation.»

On te laisse le mot de la fin… quelque chose à rajouter ?
J’espère continuer à faire partie de l’association même si ce serait bien que tout les problèmes se résolvent afin que l’association puisse ne plus exister. En tous les cas, tant que Clowns Sans Frontières existe je serai là pour aider.