Portait de bénévole : Agathe !

Portait d'Agathe, bénévole chez Clowns Sans Frontières depuis 2014...

Agathe
Bénévole depuis 2014

Allez, dis-nous tout… depuis quand es-tu bénévole chez Clowns Sans Frontières ?
Je suis bénévole chez Clowns sans Frontières depuis le semi-marathon de Paris de 2014.

On est curieux… comment as-tu connu Clowns Sans Frontières ?
Au cours d’une projection du film « Dessine-toi » de Gilles Porte à l’Unesco dans le cadre de la semaine des Droits de L’Enfant en 2010. Un clown avait fait une présentation de l’association et des actions de CSF avant la projection.

Quelles ont été tes motivations pour rejoindre Clowns Sans Frontières ?
Quand j’ai choisi de courir pour CSF, je me suis dit que c’était l’association la plus proche de mes centres d’intérêts à savoir le monde de l’enfance, l’éducation, l’expression artistique, la spontanéité et l’émerveillement.

Que penses-tu pouvoir apporter à Clowns Sans Frontières ? A l’inverse, que t’apporte ton engagement ?
Du temps, de la disponibilité, si je peux mettre mes compétences artistiques et pédagogiques au service de l’association c’est très bien!
De la joie! Je suis heureuse de participer à une action que je trouve utile et qui me correspond.

Quel est ton souvenir le plus marquant en tant que bénévole ?
J’avais mis des nez rouges à vendre dans mon atelier de peinture pour enfants à prix libre, un petit garçon réclamait avec insistance un nez à sa maman qui refusait catégoriquement.
Je ne sais pas bien pourquoi, l’enfant est revenu la semaine suivante avec un sourire édenté et a pu acheter son nez avec l’argent de la petite souris, il m’a dit que comme ça les enfants pourront avoir un spectacle, cette idée l’a rendu très heureux et moi j’ai été très touchée.

Selon toi, pourquoi la mission de Clowns Sans Frontières est-elle nécessaire ?
Je pense qu’elle est essentielle dans la réparation psychologique et qu’elle s’adresse à l’enfant qui est en nous. Cela touche le plus profond de l’être, c’est peut-être cela qu’on appelle «l’âme».

Rencontres, fous rires, situations improbables, etc. Tu as sûrement une petite anecdote à nous raconter … c’est le moment !
On a bien rigolé sur le stand de Solidays quand un homme passablement éméché a enfourché le vélo à bulle, il s’est mis à pédaler comme un dératé ce qui a provoqué un raz-de- marée et il a éclaboussé sérieusement tous les gens qui faisaient la queue pour se faire maquiller.

C’est l’heure du portrait chinois… laisse un peu aller ton imagination…
Si tu étais un accessoire de cirque, en quoi te transformerais-tu ?
Le nez rouge bien sûr, tout petit par sa taille mais très grand par son effet immédiat sur les gens quelques soient leurs âges

Si tu étais un numéro de magie, lequel choisirais-tu ?
J’aime bien les lapins et autres colombes qui sortent des chapeaux!

Si tu étais une citation d’une personne célèbre, laquelle te correspondrait le plus ?
«Le bon combat est celui qui est engagé au nom de nos rêves» Paolo Coelho

Si tu étais un film, quel serais-ton titre ?
« Dessine-toi » !

Si tu étais un pays du monde, lequel te ressemblerait le plus ?
L’Italie peut-être car l’art est partout là-bas

Si tu étais un instrument de musique, lequel serais-tu ?
La voix si on considère que c’est un instrument, sinon le piano

Si tu étais une chanson, laquelle te correspondrait le plus ?
«Est que tu aimes?» d’Arthur H avec M.

On te laisse le mot de la fin… quelque chose à rajouter ?
Merci à tous ceux qui œuvrent à améliorer les conditions de vie des personnes en détresse ! Bravo les Clowns!