Charte éthique de Clowns Sans Frontières

Charte : « ensemble de principes fondamentaux d'une institution »...

1/ PRINCIPES

S’engager en tant qu’artiste

Nous considérons comme insupportable la misère et la violence infligées aux enfants de par le monde. Nous pensons qu’il est utile et nécessaire que nous nous engagions, aussi modestement soit-il, en faveur des victimes de la guerre, de la misère et de l’exclusion. Nous pensons qu’une aide morale est tout aussi indispensable au bien être qu’une aide matérielle.

Issus du monde du spectacle, nous croyons que ce que nous avons de plus précieux à offrir c’est notre art. Nous ne nous considérons pas comme des thérapeutes, simplement comme des artistes. La validité de notre action est éprouvée concrètement sur le terrain. Comme le dit Antonin Maurel, fondateur de l’association, «Nous le faisons parce que nous pouvons le faire».

L’organisation de spectacles pour les enfants en détresse est l’activité première de CSF. L’organisation de stages ou d’ateliers d’éducation artistique vient compléter ce projet initial.

S’adresser à tous gratuitement

Nous nous adressons aux populations quels que soient leur origine, leur religion, leur sexe, la couleur de leurs yeux ou leur taille. Nous nous adressons également à eux quelle que soit l’opinion politique ou le «camp» de leurs parents. Les spectacles sont toujours gratuits.

Privilégier l ouverture et l exigence artistique

Nous sommes ouverts à toutes les disciplines et nous sommes exigeants sur la qualité personnelle et artistique des participants aux activités de CSF. Nous attachons une valeur particulière à la présence de musique vivante dans nos interventions.

Collaborer et échanger avec les acteurs locaux

Nous considérons comme indispensable la collaboration avec des partenaires locaux (associations et artistes) qui travaillent quotidiennement sur le terrain. Nous croyons à l’idée de partage et d’échange. Participer à Clowns sans Frontières n’est pas qu’un geste altruiste, c’est aussi un engagement joyeux et radical.

S’investir personnellement dans un projet collectif

Clowns Sans Frontières n’est pas une troupe, mais une association. Nous ne désirons pas instaurer un «humanitariat artistique» à temps plein. Les expéditions que nous organisons doivent être des événements exceptionnels pour ceux qui y participent. Les artistes s’investissent de façon anonyme, ils s’interdisent d’utiliser leur expérience comme argument promotionnel dans leur carrière personnelle. La participation de chacun à CSF demande une implication personnelle et militante.

 

2/  SUBSIDIAIRES

Information

Nous nous engageons à informer au mieux les participants aux projets de la situation sociale et politique à laquelle ils vont être confrontés ainsi qu’à les prévenir des dangers éventuels que peuvent présenter certaines missions.

Esprit collectif

Pendant les missions les décisions se prennent de façon collective en lien avec les permanents de l’association à Paris. Chaque membre de l’équipe représente donc CSF. Le respect de la vie de groupe est primordial pour le bon déroulement du projet mais aussi parfois pour des raisons de sécurité.

Vigilance

Nous sommes attentifs à ne pas heurter la culture des pays dans lesquels nous intervenons.

Nous restons attentifs à ce que le nom, le logo ou l’identité de Clowns sans Frontières ne soient pas l’objet de récupération ou d’appropriation intempestive.

Nous sommes attachés à la liberté d’action et de décision dans la mise en place et la conduite de nos projets en dehors de toute récupération politique, idéologique ou religieuse.

Transparence

Nous portons une attention scrupuleuse à la bonne gestion de l’argent qui nous est confié. Nos comptes sont tenus à la disposition de tous. Nous nous efforçons d’organiser nos projets au moindre coût et de limiter nos frais de fonctionnement et de communication. Le Conseil d’Administration met en œuvre et est garant de ces principes.

Mise en réseau

Nous participons activement aux contacts et rencontres avec les autres associations Clowns sans Frontières dans le monde. Nous encourageons, dans la mesure de nos moyens, la naissance de projets similaires au notre en France et à l’étranger.