PEROU

•    Nous sommes intervenus en février 2005 au Pérou pour une mission d’ateliers dans un centre pour enfants des rues à Lima. •    Une...

•    Nous sommes intervenus en février 2005 au Pérou pour une mission d’ateliers dans un centre pour enfants des rues à Lima.

•    Une session de 15 jours d’initiation au théâtre d’ombre et à la marionnette a eu lieu avec les enfants du centre de l’ONG locale Generacion et avec leurs éducateurs.

A Lima, des centaines d’enfants vivent complètement livrés à eux-mêmes dans la rue, après avoir fui leur foyer, la plupart du temps à cause de la violence et de la pauvreté. Rejetés par la société, regroupés dans différentes zones de Lima, leur vie est une lutte quotidienne pour la survie et pour échapper aux rafles de la police. Beaucoup sont fragilisés par la dépendance à la drogue.

Par l’intermédiaire d’Olga Luna, artiste péruvienne vivant à Paris, nous avons pris connaissance du travail de l’ONG Generacion. Cette association locale créée en 1988 avec le soutien de Save the Children Sweden a ouvert un foyer d’accueil pour enfants des rues à Lima. Le centre accueille 80 enfants et mène des projets sanitaires, éducatifs, sociaux, culturels. Des animateurs et éducateurs interviennent auprès des enfants dans le cadre de différentes activités (dont le théâtre, la musique…)
Le centre était en demande de soutien pour le développement de nouvelles activités artistiques. Sur le modèle de notre projet en Argentine, nous avons proposé de mettre en place des ateliers de théâtre d’ombre et de marionnette.

Le théâtre d’ombre permet de développer une activité pratique, peu coûteuse, aux résultats rapides et spectaculaires. Cette nouvelle activité peut contribuer à la réinsertion sociale des enfants recueillis dans le centre Generacion. Elle peut les aider à regagner confiance en eux, à explorer de nouvelles capacités et à trouver de nouveaux modes d’expression.

Nous avons choisi d’associer à cette mission deux artistes argentins du collectif Calle de los Titeres (rue des marionnettes) avec qui nous avions travaillé en 1997 lors de notre projet en Argentine, ainsi que le marionnettiste argentin implanté en France, Horacio Peralta, qui avait été à l’origine du projet argentin.

L’idée était de créer un pont entre les deux pays et les deux associations. Depuis plus de dix ans, le collectif Calle de los Titeres mène des actions auprès des enfants des rues en Argentine, en utilisant le théâtre d’ombres et la marionnette au service d’un travail de réinsertion. Leur expérience a pu être partagée avec les éducateurs du centre Generacion à Lima au cours de cette mission organisée par Clowns sans Frontières.

Une session de 15 jours d’ateliers a eu lieu en février 2005 dans le centre Generacion, à la fois auprès d’un groupe d’enfants des rues accueillis dans le centre et auprès des éducateurs.

Partenaire sur le terrain :
Le Centre Generacion.

Tags: